Projet

Projet COMPAIRS

En plein développement dans le monde, les SPG sont très peu connus en France et restent encore relativement isolés les uns des autres.

Le programme de recherche COMPAIRS élaboré conjointement avec différentes initiatives de SPG, des acteurs de l’économie sociale et solidaire (ESS), et des chercheurs dans le domaine, a pour objectif une montée en conceptualisation et une confrontation de différents modèles SPG, afin d’identifier leurs facteurs de succès.

Origine et Financement

Le projet COMPAIRS a été sélectionné  dans le cadre de l’appel à projet 2019 Co-Construction de Connaissances (CO3) pour une transition écologique et solidaire. Il est financé pour 3 ans par l'ADEME et Agropolis Fondation. Il fait suite au projet REPAIRS, qui, au travers des rencontres et ateliers participatifs organisés en 2019, a permis de créer un premier cadre de mutualisation de ce nouveau réseau.

Cadre conceptuel

D'un point de vue conceptuel, nous analysons les SPG comme un ensemble de règles permettant la gestion collaborative de ressources communes intellectuelles contenu dans le label : la connaissance des pratiques écologiques et solidaires et leurs effets, la crédibilité du système de contrôle et donc la réputation du label, ainsi que les valeurs de solidarité portées dans l’organisation en charge de la gestion du label (Lemeilleur and Allaire, 2018). Cette approche des SPG permet donc d’approfondir les connaissances sur les communs de la connaissance (Ostrom et Hess, 2007) encore peu étudiés dans le domaine de la qualité éco-solidaire.

L’approche par la théorie des communs a démontré toute sa pertinence dans le précédent projet REPAIRS et reste un atout conséquent pour aborder les thèmes complexes et interdépendants identifiés par notre nouveau réseau :

  • les questions d’inclusion et de limite de la communauté d’utilisateurs
  • le soutien à la démocratie via les outils de communication de collaboration et de concertation
  • l’articulation des savoirs
  • la gouvernance et les structures juridiques de gestion des communs
  • le régime de propriété, la viabilité économique
  • la crédibilité interne et externe de ces systèmes de garantie
  • les modalités pour le renouvellement de la ressource cognitive
  • les dispositifs de solidarité, le changement d’échelle, etc

Activités

Pour mener à bien ce programme de recherche collaborative, nous nous appuierons sur un cycle de 2 journées d’échanges par an, comprenant des conférences et des ateliers de travail participatif et construit selon les principes de conception des communs proposés par Ostrom (1990).

Parallèlement nous mènerons deux activités de recherche transversale sur la fabrique concertée de norme collaborative et sur la responsabilité de la communauté dans la gouvernance de ces communs intellectuels.
L’autre rôle essentiel du projet de recherche est la mise en visibilité des activités et des accomplissements du travail collectif.

Originalité du projet

Non seulement il existe encore peu de travaux de recherche sur la construction collaborative des communs, mais l’évaluation par les pairs est également un domaine peu reconnu et très peu exploré par la recherche, notamment dans le domaine des signes de qualité éco-solidaire (alors même que les chercheurs pratiquent constamment la revue par les pairs pour l’évaluation de la qualité académique de leurs travaux).

De plus, dans notre projet, l’approche participative est à la fois notre objet de recherche à travers les SPG, mais également notre méthodologie de recherche à travers les outils de concertation mobilisés. Cette posture donne un caractère novateur au projet tout en lui donnant toute sa pertinence.

Projet COMPAIRS « Certification par les pairs pour une qualité éco-solidaire : co-construction d’un commun intellectuel »

du même type :

none
crossmenuchevron-upchevron-down